Le mot de la fin

Comme nous avons pu le constater tout au long de ces pages, la région des Cantons de L’Est est une région dynamique qui connu beaucoup de mouvements de population au cours de ses 9000 ans de colonisation.  Des Amérindiens qui arrivent ici près de 7000 ans avant notre ère aux francophones qui prennent de plus en plus d’importance à partir de 1850.  Entre ces deux vagues d’immigration, il ne faut pas oublier les milliers d’années pendant lesquelles les loyalistes, les Britanniques et les Américains se sont installés dans les Cantons de l’Est. 

Les Amérindiens qui colonisent les Cantons de l’Est sont arrivés ici environ 7000 ans avant notre ère en provenance d’Asie.  Ils ont utilisé comme passage le détroit de Béring lors de la dernière glaciation.  Ces Amérindiens, principalement des Abénaquis, s’installent dans les Cantons de l’Est après avoir été chassé de territoires plus au sud par les Mohawks.  Ils se sédentarisent de plus en plus.  Pour se nourrir, ils pratiquent la chasse et la pêche avant de se mettre à la traite des fourrures. 

Après les Amérindiens, c’est au tour des loyalistes d’être attiré par la richesse du territoire.  Plusieurs habitants des 13 colonies américaines désirent demeurer fidèles à la couronne britannique après la guerre de l’Indépendance.  Ils choisissent dons les Cantons de l’Est comme terre d’accueil.  L’arrivée de ces britanniques vient changer la façon de diviser les terres.  En effet, on ne divise plus en seigneuries, mais plutôt sous la forme de franc et commun socage. 

Au début du 18è siècle, les arrivants des îles des britanniques et les Américains découvrent eux aussi les richesses des Cantons de l’Est.  Ils proviennent d’Irlande ou d’Écosse et sont chassés de leur pays par la surpopulation ou la famines.  Plusieurs noms de la région reflète encore l’héritage des ces immigrants britanniques, Scotstown ou Lingwick par exemple.  La seconde vague d’immigration américaine quant à elle se fait par voie d’eau.  Les Américains viennent ici à la recherche de belles terres à exploiter. 

La dernière grande vague de peuplement dans les Cantons de l’Est est celle des francophones.  Dès 1850, les Canadiens français sont attiré par le territoire des Cantons de l’Est.  Le manque de terre dans les seigneuries, la perte de qualité de ces terres, la plus grande facilité des Cantons de l’Est et l’aide de l’Église contribuent à rendre les Cantons de l’Est plus attrayants pour les Canadiens français.  Ces derniers sont donc de plus en plus nombreux à venir s’y installer jusqu’à devenir majoritaire vers 1871.

Finalement, ces quatre vagues d’immigrations successives et la variété des immigrants ont contribué à faire des Cantons de l’Est la région dynamique qu’elle est aujourd’hui.  Les Cantons de l’Est sont souvent cités en exemple pour un lieu de cohabitation exceptionnel.  Pour expliquer cette situation, il faut peut-être chercher des éléments de réponse dans la colonisation de ce coin de pays. 

En espérant que vous avez apprécié notre site, contactez-nous.

L'équipe du site web Le peuplement des Cantons de l'Est

Retour à la Table des matières...
 
   
Le peuplement des Cantons de l'Est